Birmanie : Bouddha, mon amour

Un temple bouddhiste n’a pas grand chose à voir avec une église française. La multitude de richesses dont regorgent stupas et pagodes frappe dès l’entrée, qu’ils aient une importance seulement locale ou qu’ils soient un pèlerinage obligatoire pour les croyants du pays, voire plus.

IMG_1248

Loin d’être fermés aux étrangers, les temples leurs sont ouverts, et ils peuvent assister aux offrandes et prières qui constituent autant d’actes exotiques.

Afin d’honorer Bouddha comme il se doit, les Birmans collent sur les statues de petites feuilles d’or. Dans certains temples très sacrés, Bouddha est rendu presque informe à force d’être recouvert de ces feuilles. Des photos figurent l’évolution de cette statue, présente ici à la pagode Mahamuni de Mandalay depuis le XVIIIe siècle, à travers les âges.

Si l’importance de la religion est palpable dans tous les pays d’Asie du sud-est, au Myanmar elle est décuplée. Le bouddhisme est au cœur de la vie des Birmans, de leur naissance à leur mort, et leur ferveur est visible à chaque coin de rue, dans tous leurs actes quotidiens.

IMG_2188

Les Birmans révèrent Bouddha plus que tout. Ils lui ont dédié un myriade d’édifices, si bien que les stupas dorées sont dans ce pays aussi courant que les feux de circulation en Europe.

IMG_1715
Un des temples de Bagan. Il a pour particularité d’être construit sur une double base octagonale et pentagonale  et d’être revêtu d’une éclatante stupa dorée.
IMG_2183
La pagoda Shwedagon a Yangoon est l’un des temples les plus sacrés non seulement de Birmanie mais aussi du monde bouddhiste. La stupa principale est recouverte de 27 tonnes d’or.

Dans certains lieux, il y a même plus de stupas que d’habitants au mètre carré. Les Birmans prient aussi beaucoup les naths, esprits locaux, survivance de l’animisme. Dans la région de Hpa-An, dans le sud-est du pays, de nombreuses grottes sont associées au culte de Bouddha.

IMG_2198
L’intérieur d’une grotte est parfois synonyme de temple géant.
Dans une autre grotte, des milliers et des milliers de petits bouddhas ont été incrustés dans la paroi.
IMG_2266
Ici, on prend très soin des bouddhas.
Et nettoyer des bouddhas donne le privilège de s’asseoir sur des bouddhas.
Combien de bouddhas voyez-vous dans cette image ? Répondez dans les commentaires ;p

Une ferveur qui permet à certains de vivre, comme ces tailleurs de bouddhas de Mandalay, ancienne capitale, dans le nord du pays.

IMG_1359

Les Birmans sont aussi très superstitieux et se reposent beaucoup sur l’astrologie pour prendre leurs décisions importantes. Ainsi chaque nouveau-né reçoit un thème astral qui le guidera toute sa vie et en déterminera les grands traits. Chacun doit prier et honorer les dieux de son jour de naissance par des rituels compliqués, lors desquels il faut arroser dans les temple les statues de Bouddha un nombre précis de fois. C’est parfois un peu compliqué de tout suivre.

Ici au sein de la pagoda Swedagon, une birmane honore son jour de naissance. Il faut savoir que la semaine Birmane compte 8 jours et non sept : lundi, mardi, mercredi matin, mercredi après-midi, jeudi, vendredi, samedi et dimanche.

Les cycles de la lune rythme la vie des Birmans. La pleine lune est un jour très important dans tout le pays, une sorte de jour férié et de fête dédié à la prière où tous communient ensemble lors de pèlerinages plus ou moins éloignés pour vivre une pleine lune, cliquez ici). Le calendrier birman est d’ailleurs basé sur les mois lunaires et comporte donc un mois en plus du notre.

IMG_1729
L’un des sites touristiques majeurs du pays est Bagan. Sur une pleine, près des 2500 temples ont été élevés.
IMG_1797
Dès que l’on prend un peu de hauteur, les temples s’étalent à perte de vue.
Il faut naviguer dans les chemins poussiéreux pour rejoindre les différents édifices.
La majeur partie d’entre eux, en brique, est en bon état de conservation.
IMG_1703
Les plus grands émergent d’au-dessus des arbres.
IMG_1836
Et en fonction de la position du soleil, le site revêt des couleurs totalement différentes.

La ferveur religieuse est telle au Myanmar que les lieux dédiés à Bouddha sont plus impressionnants les uns que les autres, certains sont de vraies folies presque des délires mystiques. Outre les splendeurs de Bagan, voici quelques unes de ces manifestations d’amour à Bouddha.

Les bouddhistes adorent représenter Bouddha assis, debout ou couché. Les Birmans le représentent donc beaucoup, partout et dans toutes les dimensions. Ici un grand bouddha couché à Bagan.
Le jardin de Bouddha à Hpa-an. En fait, il y a des milliers de statues identiques. Beaucoup plus que d’humains sur les lieux.
Voici la plus grosse fondation de stupa du monde, pas de Birmanie mec, du monde. C’est aussi la plus grosse stupa inachevée du monde si on y réfléchit.
IMG_1167
Juste à côté de la plus grosse « presque » stupa du monde, on trouve… la 2e plus grosse cloche du monde. Avant c’était la plus grosse mais ça c’était avant que les Chinois ne surenchérissent durement et ne volent le leadership de la cloche monumentale au Birmans. Dur, dur.
IMG_1165
Comme vous l’avez compris, les birmans sont religieux et ils aiment les records. Justement, ce moine est actuellement dans le Guiness book pour avoir récité par cœur le plus grand nombre de vers d’un texte saint bouddhiste. 16 000 en tout, quand même. Ce saint homme est donc honoré au sein d’un temple à son honneur. Notez les lunettes.
Publicités

6 réflexions sur “Birmanie : Bouddha, mon amour

  1. 167!!!!! j’avoue j’ai vraiment compté pour être sure… j’adore cette frénésie de Boudha! Peut être que si l’un d’entre vous se met en tailleur vous pourrez être recouvert de feuilles d’or aussi?

    J'aime

    1. Les Birmans sont vraiment très très à fond de bouddhisme. Ils passent leur temps libre à faire des trucs de religion et vraiment ils construisent des trucs complètement délirants. Vers Moulmein ils ont un bouddha couché de 168 mètres de long et on peut circuler à l’intérieur. Il est pas ebcore terminé mais il lui gont un copain tête bêche. On ne l’a malheureusement pas vu. Bisous

      J'aime

  2. Bonjour!

    Merci pour votre blog il est top et nous fait voyager derrière notre bureau et surtout par ce temps dé*****.
    Bref nous préparons un voyage en Birmanie, d’ailleurs nous connaissons bien Guillaume qui est le cousin de mon conjoint que nous allons donc rejoindre 🙂

    Nous partons du 9/03 au 24/03 prochain (nous décollons le 24/03 à 2h du mat)
    Avant de rejoindre Guillaume à Dawei, nous allons effectuer le trajet classique « touristique » : Arrivée à Yangoon, puis Bagan puis lac Inle.
    Mon interrogation se porte sur le rocher d’or, vous n’en parlez pas?
    Le dilemme est pour nous de choisir entre le rocher d’or et passer plus de temps à Dawei ce qui nous permettrai de passer 3 jours et 2 nuits sur la péninsule… Qu’en pensez-vous?

    Nous ne nous arrêterons pas à Hpa-An, j’ai aussi le sentiment de louper quelque chose mais malheureusement nous n’avons pas beaucoup de temps, nous obligeant à faire des choix.
    Car pour l’instant, avec bus de nuit ou avion, nous plan de route prévoit une arrivée à Dawei le 18 au soir….

    Merci pour vos informations complémentaires !!

    Elodie & David

    J'aime

    1. Merci Elodie, content que notre blog puisse servir un peu aux autres voyageurs 🙂

      Nous avons choisi d’éviter le rocher d’or pour privilégier la péninsule de Daweï. Certaines personnes nous ont fait de bons retours dessus, d’autres nous ont expliqué qu’elles n’avaient pas trouvé cela exceptionnel. Bref, les avis sont partagés. De ce que nous avons compris, le lieu en lui-même ne semble pas incroyable, mais ce qui est sympa c’est la dévotion des Birmans, comme partout, mais ici visiblement totalement décuplée.

      Trois jours dans la péninsule me semble être effectivement un minimum pour apprécier et s’y promener. Mine de rien c’est assez grand. En deux jours, on a à peine le temps d’arriver qu’il faut repartir. Or, l’endroit est tellement paradisiaque que cela serait bien dommage de faire du zapping. Ainsi vous feriez le trajet vers Rangoon le 22, profiteriez de la ville le 23 avant de prendre votre avion le soir, si je suis bien.

      N’hésitez pas si vous avez d’autres questions, ou si nous n’avons pas été clairs. On essayera d’y répondre au mieux 🙂

      J'aime

  3. Bonjour,
    Je vois que vous avez beaucoup voyagé c’est pourquoi je voulais savoir si c’est possible de voyager avec un petit chien, un pinscher de 4 kg, je ne parle pas de mes contraintes personnelles mais plutôt au niveau sanitaire de certains pays, si je peux aller partout, si c’est bien accepter, je commence par la Thaïlande, puis, Laos, Cambodge, Myanmar
    Merci de vos retours
    Ludovic

    J'aime

    1. Bonjour Ludovic,
      Malheureusement, je ne peux pas répondre à votre question. En Asie, les animaux sont partout, cependant, nous n’avons jamais voyagé avec un animal de compagnie et n’avons jamais rencontré une personne dans votre cas. Ainsi, je ne sais pas si les chiens seront admis à l’hôtel/GH ou si vous trouverez de la nourriture spéciale pour eux partout.
      Je vous invite à poser votre question sur des groupes Facebook de voyageurs. Vous trouverez sans doute quelqu’un plus à même de vous répondre.
      Je vous souhaite un bon voyage avec votre petit chien!

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s