Comme un volcan en Indonésie : le gunung Lokon

Sulawesi est une île hors norme. On vous en avait parlé un peu ici, à propos d’étranges rites funéraires pratiqués dans les montagnes de Mamasa et du pays Toraja, au sud de l’île. On en avait également parlé à propos de ces fantastiques îles à l’intérieur de l’île, les paradisiaques Togian.

Nous partons cette fois pour le Nord-Est de Célèbes, l’autre nom de Sulawesi. Pour qui a déjà voyagé au sud et au centre, il saute au yeux que cette région est plus riche. Les routes sont propres et bien faites, la végétation luxuriante, les champs cultivés. C’est peut-être grâce à la particularité géologique du lieu : il est parsemé de volcans, dont l’intense activité a fertilisé la région. Tous ces sommets fumants ne demandent qu’à être découverts. Contrairement au gunung Batur de Bali dont nous vous parlions il y a peu, vous ne risquez pas de tomber sur des hordes de touristes. Bien au contraire, c’est un sentiment d’aventure qui vous animera hors des sentiers battus.

Mais avant de plonger dans la jungle, arrêtons nous sur un terme que nous avons déjà employé dans notre précédent article. Quel est ce mot “gunung” qui est tout le temps juxtaposé au nom du volcan ? C’est de l’indonésien. Cela ne veut pas dire “volcan”, cela serait beaucoup trop simple, mais “mont”. Ils sont en général toujours associé sur les cartes indonésiennes, c’est pourquoi nous retranscrivons ici cette coutume linguistique. Pour dire “volcan”, il faut dire “gunung berapi”, soit littéralement “mont ardent”. Vous venez de gagner de quoi briller à la machine à café.

Notre objectif dans cet article est donc de vous emmener voir un volcan, situé non-loin de la ville de Tomohon, au sud de Manado, la grande agglomération du nord de Sulawesi : le gunung Lokon.


Carte d’identité
Nom : Lokon
Altitude : 1580 mètres, cratère 1140 mètres
Type : volcan gris
Dernière éruption : 2011

Points positifs :

  • Site naturel magnifique sans construction
  • Aucun touriste
  • Gratuit

    Points négatifs :
  • Le volcan est très actif et potentiellement au bord d’une éruption
  • Il peut être utile d’avoir quelques notions d’indonésien pour demander son chemin

p7050524
Une rue de Tomohon comme une autre. Le Lokon domine la ville.

Le gunung Lokon s’impose de lui-même dans la région sud de Manado. C’est l’un des points culminants. il est en réalité composé de deux sommets principaux, le Lokon et l’Empung (1340 mètres). L’actuelle bouche du volcan est située sur le col qui sépare les deux volcans. Impossible cependant de le deviner depuis le bas.

p7050520
Il domine aussi les champs. Pas de jaloux.

Il n’existe pas de chemin balisé pour grimper le volcan. Il vous faudra pour cela trouver une coulée de lave qui perce la végétation luxuriante. Normalement, c’est assez compliqué à trouver, mais grâce à nos indications, vous devriez pouvoir vous en sortir.

img_5895
Oui, ça va être la jungle pour y aller. On vous l’explique juste après.

Notre chemin commence à la guest House, Happy Flower. C’est le meilleur point pour commencer l’ascension. Prenez à droite en sortant. Au bout de la route, tournez à nouveau à droite. Continuez tout droit lorsqu’une première route part à gauche. Au carrefour, prenez à gauche. Vous allez rentrer dans une zone avec beaucoup de camions, de carrières où sont exploitées les roches volcaniques. C’est très poussiéreux. Les routiers mettent la musique à fond dans leur engin. Le passage n’est pas particulièrement agréable. Il y a également un cimetière au milieu de tout cela. Continuez tout droit. Vous allez arriver à une sorte de patte d’oie. Ce n’est pas très évident, mais faites attention lorsque vous vous trouvez face à trois chemins. Il faut prendre celui du milieu. Lorsque le chemin s’achève, continuez tout droit dans une sorte de nouvelle carrière. Il y a d’autres chemins sur les côtés, mais continuez tout droit. Vous arrivez alors à la coulée de lave. Vous allez devoir la gravir pour atteindre le cratère.

Si à ce stade de l’explication vous vous dites : « Olàlà, j’ai rien suivi, j’ai rien compris », pas de panique les gens sont très gentils. Vous demandez juste « Dimana Gunung Lokon » (Où est le volcan Lokon ?) et ils vous feront des gestes. On y est arrivé, vous pouvez le faire.

img_6054

A certains endroits, elle semble toute lisse, comme si un torrent l’avait poli pendant des années.

p7050467

Des fois c’est le retour de la jungle.

img_5923

Les arbres disparaissent peu à peu, les herbes se font moins hautes. On aperçoit de nouveau le sommet du Lokon.

img_6033
On est juste en dessous du cratère. On n’a pas vraiment envie de se prendre des gros rochers sur la tête. Surtout que l’on imagine facilement comment ils sont arrivés là.

Arrivé en haut, vous déboucherez sur une zone rocailleuse sans végétation.

img_6031

C’est comme arriver sur une autre planète, ou sur la Lune.

img_5932

Le cratère est juste au dessus, sur votre gauche, même si l’on ne s’en rend pas encore compte. Quelques mètres plus haut, c’est magique.

img_5951
Ce n’étaient donc pas des nuages classiques que nous apercevions.

Le Lokon est un volcan en activité. Pendant la montée, nous l’avons entendu gronder plusieurs fois, croyant au début qu’un avion décollait, avant de se rendre compte que l’aéroport était beaucoup trop loin.

p7050485
Il y a de quoi se prendre pour un vulcanologue. Nous voir sur la photo vous donne un peu l’échelle du cratère.

img_5960

img_5956
La taille du cratère, ici sans fumée, est impressionnante.

On dit dans le coin que des touristes sont déjà morts en montant sur le volcan, surpris par une éruption. Le centre de vulcanologie local déconseille visiblement de monter. Nous n’avons jamais trouvé ce centre, mais d’autres voyageurs, qui ont réussi nous ont raconté que la région était visiblement au dernier stade avant l’évacuation lorsque nous sommes passés. Vous êtes donc prévenus qu’il existe des risques.

img_6021
Ca c’est le moment où nous étions plus rassurés.

Ceci dit, le cratère du Lokon est majestueux. Il dégage abondamment de fumée selon les moments. Et parfois, il gronde. C’est très impressionnant les premières minutes. Mais une fois les premières émotions passées, on découvre le potentiel photogénique du lieu. On a l’impression d’être dans un endroit unique et de faire partie des rares privilégiés auxquels le Lokon livre son spectacle particulier.

img_6011


Où dormir ?

Nous avons dormi au Happy Flower, à Tomohon, qui a l’avantage d’avoir une excellente situation. L’hôtel n’est pas trop mal comparé à la moyenne de ce que l’on peut trouver en Indonésie. Il existe plusieurs catégories de chambres dont certaines ne sont pas chères. La literie, notamment, est excellente. Il est organisé autour d’un jardin, ce qui est suffisamment rare pour être mentionné. Un espace commun extérieur, couvert, avec des tables et café à volonté, est assez agréable. Point négatif, le gérant des lieux en 2016 n’était pas très bon. Incapable de donner le moindre renseignement sur rien, nous avons dû nous débrouiller pour tout par nous-même (Il n’était pas capable de nous aider à commander un taxi pour l’aéroport par exemple). Il y a de nombreux petits commerces dans la rue de l’hôtel qui pourront vous dépanner pour vos besoins de base.

» Le Happy Flower sur Trip advisor

Comment venir à Tomohon ?

En venant des Togian, il existe des bemo partant du port de Gorontalo et reliant Manado. Ils font un détour pour venir vous déposer à Tomohon.


Nos précédents articles:

• Sur les volcans indonésiens, vous pouvez lire nos conseils sur le gunung Batur

Sur l’Indonésie et notamment l’île de Sulawesi:

• La vallée de Mamasa et le pays Toraja, une culture unique au monde

• Les Togian, un archipel d’îles paradisiaques perdues au bout du monde

5 réflexions sur “Comme un volcan en Indonésie : le gunung Lokon

  1. Ouah génial ! Ce post est extra !! Nous partons faire l’ascension demain matin et j’avais peur de ne pas trouver l’accès au chemin de lave ! Merci beaucoup ! Tout est bien expliqué et de belles photos sont là pour illustrer ! Encore merci !

    J'aime

      1. Avant de parler de l’ascension, petit apport suite ton post : la fameuse fourche a maintenant 4 chemins ! Nous avons pris celui à gauche du panneau jaune. La dernière carrière à traverser a complètement envahi l’accès au lit de lave. Des locaux nous ont indiqué un petit chemin dans la jungle qui nous a permis de rejoindre la coulée de lave en 5 min. L’ascension s’est ensuite bien passée. À mi-chemin, une pluie fine nous a trempés pendant une bonne demi-heure mais aucun soucis pour grimper. Nous sommes fascinés par les volcans et celui-ci nous a particulièrement épatés ! On a vraiment apprécié le côté nature sauvage et l’absence totale de touristes. Une petite aventure particulièrement agréable !
        (Sauf pour ma petite chute sur le retour : amortie par mon sac à dos mais pas pour mon coude qui a bien gonflé ! Mais tout va bien ! 😀 )

        J'aime

      2. Ah oui, il faut traverser la dernière carrière, qui est assez grande, et la coulée commence juste derrière.

        Nous avions également pris le petit chemin dans les bois au retour, mais c’est difficile à indiquer à l’aller, je trouve, sachant que l’on s’enfonce dans la forêt sans vraiment savoir où l’on va.

        Et sinon, oui, ce volcan est particulièrement fascinant. Content que cela vous ait plu 🙂 Il y a d’autres choses vraiment sympa à faire dans la région si vous y êtes toujours.

        J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s