Togo : dans la forêt de Kpalimé

La région de Kpalimé ou région des plateaux est située à 120 km au nord de Lomé. Elle est caractérisée par une nature luxuriante où l’on peut faire de nombreuses promenades à la découverte de la faune et de la flore, entrecoupées de ploufs dans de belles cascades.

Le jour du marché… vous ne serez pas tout seul à Kpalimé.

À voir simplement Kpalimé, on ne se doute pas de ce que réserve la région dont elle est la porte d’entrée: c’est ici que l’on trouve les dernières grandes forêts togolaises. Cette petite ville, située à deux heures de taxi brousse au nord de Lomé, est réputée pour son marché où il fait bon flâner, ainsi que pour le talent de ses artisans (de quoi ramener quelques souvenirs).

Des étals et des étals d’ignames et de manioc. Il faut dire que le plat national et repas de base est «le fufu», une pâte gluante obtenue en pilant des morceaux d’igname bouillis dans un mortier. C’est d’ailleurs à Kpalimé que nous avons dégusté notre premier fufu (à la cafétéria Bel air, juste à côté du marché) et bu notre premier Youki (Fanta en bien meilleur).
Voici une photo de fufu. Elle provient des internets car allez savoir pourquoi, nous n’avons jamais prit en photo cette spécialité locale. Peut-être parce qu’on en avait plein les doigts ?
Scène de shopping à Kpalimé. La wax c’est toujours plus sympa à ramener qu’un igname.

Cette région est l’une des plus touristiques du pays. Comme le Togo n’en compte pas beaucoup, on trouve donc beaucoup d’hôtels. Beaucoup veut dire que vous en trouverez plusieurs et que vous aurez le choix, mais pas qu’il y en a une multitude. Ces établissements proposeront sans nul doute des excursions pour visiter la région environnante. Si Kpalimé est une ville agréable, nous vous conseillons cependant de poser vos sacs à Kouma Kunda, un petit village situé à 15 km de là, et qui offre une base paisible pour découvrir la région. Vous aurez l’avantage d’être directement au cœur des lieux de randonnées.

La station service mais surtout la gare routière de Kpalimé. C’est l’endroit où prendre un taxi brousse, à savoir une voiture classique où l’on s’entasse à 6-7, pour rallier les autres villes du pays. Le principe: on part quand la voiture est pleine.
Soyez les bienvenus (mais ne faites trop attention à l’état de la route).
Village voisin de Kouma Kunda.

Kouma Kunda est situé sur le flanc du Mont Kloto, l’un des points culminants de la région. Une position qui lui confère de nombreux avantages comme de jolis panoramas (dont nous n’avons malheureusement pas toujours pu profiter en raison de l’harmattan, chargé de poussières) et une température plus fraîche qu’ailleurs, garantie de douces nuits.

Une belle vue (un peu bouchée par l’harmattan)

On y trouve par ailleurs une association de guides locaux, très bien formés, qui peuvent vous proposer des excursions à la carte dans la région et même dans tout le pays grâce à leur réseau. Pour notre part, nous avons choisi de faire une balade botanique d’une demi-journée avec Raphaël et un trek de 2 jours autour de Kuma Kunda avec Elom.

Au fil des kilomètres, les paysages changent mais pas le plaisir de parcourir les routes.

S’il est difficile de croiser les fameuses tortues des savanes qui ont donné son nom au Mont Kloto alias «bosse des tortues», il y a de nombreuses autres découvertes à faire au cours des randonnées. Plantes sources de pigments rouge (le tek) et indigo ou qui permettent des tatouages éphémères (fruit du laurier jaune), plante pudique qui se referme quand on la touche ou encore la noix de cola qui constitue un excitant utilisé notamment par les routiers pour rester éveillés, des calebassiers, des ébènes, des acajous, des yukas géants, d’immenses fromagers (comme dans les temples d’Angkor wat), des kapoquiers qui sèment dans tout le secteur des pelotes de fils, des arbres à avocats, du manioc, des mandariniers, des plantes pour se laver les dents…

Ce diaporama nécessite JavaScript.

La région compte bien d’autres curiosités comme le château Viale qui appartient au président du Togo. Mais visiblement ni le président actuel ni son père n’ont dû y venir depuis très longtemps vu son état de ruines avancées. Attention si vous y allez tout seul, le gardien n’est pas super sympa et veut gratter de l’argent sur le dos des touristes: refusez de donner.

Julien et Elom devant une partie du château envahie par la végétation.

En descendant du château, on arrive dans un lieu extraordinaire par sa beauté et par les milliers de chauve-souris qui y ont élu domicile : la vallée des chauves-souris de Kuma Tsamé. Les petits animaux nichent dans les arbres et elles sont tellement nombreuses que les arbres finissent par mourir sous leur poids. Elles volent, tournoient, se nichent, crient juste au-dessus de vous tout au long de la descente de la vallée. Le spectacle est si fascinant qu’on en oublie ses réticences.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Vous l’aurez compris, notre passage à Kouma Kunda nous a ravi tant pour ses excursions à travers la nature immense que pour l’accueil des villageois et le sentiment de dépaysement complet que nous avons ressenti.

Dernière école avant le Ghana, quelques kilomètres plus loin.
Une belle chute, pas très loin du Ghana non-plus.

EN PRATIQUE

Trajets
Lomé – Kpalimé
Nous avons pris un taxi brousse (un taxi collectif) pour rejoindre les deux villes. Temps : 2h30
État de la route : très bon
Prix : 2000 francs CFA par personne.

Kpalimé-Kouma Kunda
Nous avons pris chacun une moto-taxi pour monter au village.
Prix : 700 francs CFA par personne.

Excursions
Nous avons réalisé toutes nos excursions depuis Kouma Kunda.
Une balade botanique de quelques heures la première après-midi : 8000 francs CFA/personne. Nous avons réalisé cette balade avec Raphaël.
Un trek de deux jours autour de Kuma Kunda, repas compris et une nuit sous tente : 17000 francs CFA/jour/personne. Pour ce trek, notre guide était Elom.
Raphaël : (+228) 90 21 96 68
Elom : (+228) 93 13 80 26 ou (+228) 99 12 37 78
Ces deux guides sont parfaits mais nous devons tout de même dire qu’Elom est particulièrement drôle et qu’il a su nous rendre ces deux jours vraiment sympas. Si vous n’arrivez à contacter aucun des deux, les guides de Kuma Kunda tiennent un stand à l’entrée du village.

Dormir
Kpalimé
Auberge Vakpo : nous vous déconseillons formellement cet endroit. Le propriétaire a été horrible avec nous. Il veut tenir captif ses pensionnaires. Pour ça, il est prêts à raconter n’importe quoi (vous ne pouvez pas manger dans le village, beaucoup de gens ont été malade, ne prenez pas ce guide, c’est un arnaqueur) pour que vous lui achetiez des prestations complémentaires. Vous dites non, un guide vient quand même le lendemain matin… bref, passez votre chemin. Vous trouverez mieux à Kpalimé.
Prix : 20.000 francs CFA par personne. En plus c’est cher !

Kouma Kunda
Nous avons dormi 2 nuits à l’Auberge Nectar située dans le village de Kuma Kunda. L’hôtel est très simple mais tout à fait convenable : lit confortable, salle de bain et toilette à l’occidentale, ventilo (suffisant puisque nous sommes dans la montagne). Il y a un restaurant dans l’hôtel auquel nous n’avons pas dîné. Le petit-déjeuner était parfait.
Pour joindre l’hôtel : +228 24 49 16 55
Prix de la chambre : 8000 francs CFA
Prix du petit-déjeuner : 2000 francs CFA

Manger
Kpalimé
C’est à la cafétéria Bel air, juste à côté du marché de Kpalimé que nous avons dégusté notre premier fufu (la spécialité du Togo) et bu notre premier Youki (Fanta en bien meilleur). Nous vous recommandons l’endroit.
Prix : dérisoire.

Kuma Kounda
Nous avons mangé dans le petit restaurant situé à l’entrée du village. La nourriture est très bonne. Votre guide vous proposera surement d’y aller. Le restaurant est tenu par Paul qui est un sacré numéro. On ne vous en dit pas plus 😉

A Kouma Kunda, vous pouvez aussi boire une bière sous l’arbre à palabres enfin à côté car les femmes n’ont pas le droit d’aller sur les racines car elles sont impures (les femmes pas les racines).

Ce n’est pas l’arbre à palabres de Kouma Kunda mais c’est un bel arbre à palabres et ce n’est pas ce coq qui nous dira le contraire.

Nos autres articles sur le Togo:
Comment se passe une arrivée à Lomé, la captitale du Togo
Voyage sur la région maritime du Togo, au coeur de la religion Vaudou

2 réflexions sur “Togo : dans la forêt de Kpalimé

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s