Minorque : guide des meilleures plages

Pas toujours la peine de partir à l’autre bout du monde pour trouver des plages de rêve: parfois une grosse heure d’avion suffit. C’est ce qu’il faut pour aller à Minorque, la plus orientale des Îles Baléares (il y en a quatre en tout, avec Majorque, Ibiza et Formentera).

Minorque est de ces îles méditerranéennes encore relativement épargnées par le tourisme de masse. Ses terres et ses plages n’ont pas été condamnées par la bétonisation qui a ravagé certains des plus beaux coins de l’Espagne. C’est un petit paradis pour qui n’a pas peur de marcher un peu afin de trouver la crique parfaite. Nous allons essayer de vous donner quelques trucs pour dénicher les plus belles plages de l’île. Et si vous n’êtes pas encore convaincus de partir, jetez simplement un coup d’œil aux photos.

Avant tout, voici notre définition de la plage parfaite:

L’eau. S’il n’y a pas de vagues, nous aimons la transparence et le turquoise. Au niveau température, rien n’est plus agréable que d’avoir l’impression d’entrer dans son bain.
Le sable. On aime le vrai sable. Peut-on vraiment aimer s’installer sur des galets ?
L’environnement. Dans son écrin naturel, la plage est plus belle. Moins il y a de construction, mieux c’est. Bon, on n’est pas contre une petite cabane de pêcheur.
La fréquentation. C’est un peu égoïste, mais une plage, c’est bien plus beau si l’on est tout seul à en profiter.

Toutes les plages de Minorque ne remplissent pas ces catégories. Certaines ont malheureusement souffert du béton et de la surfréquentation. Or, il suffit parfois d’aller voir à quelques centaines de mètres d’un lieu bondé pour se retrouver seul ou presque. C’est tout l’intérêt de Minorque. C’est parti.

Sud de Minorque

Le sud de Minorque est caractérisé par ses calanques, son eau turquoise et ses forêts de bord de mer.

A l’Ouest de Cala Galdana, vous pourrez vous rendre à pied à une série de plages dites « vierges ».

Macarella

On accède assez facilement à Macarella en prenant un sentier partant de la station balnéaire de Cala Galdana. Après quelques minutes de marche, un long escalier en bois permet l’accès à la plage de Macarella (attention à la remontée).

Macarella est une très belle crique, assez large. Il y a de la place sur la plage et l’on ne se bouscule pas sur le sable. Un restaurant (hors de prix) permet à ceux qui ont oublié le casse-croute de se restaurer. Un gros point négatif: il n’est pas facile de se baigner à cause d’algues noires que l’on retrouve malheureusement à plusieurs endroits sur l’île.

Macarelleta

Pour se baigner, la vraie bonne idée est sans doute de se rendre sur la plage sœur de Macarella: Macarelleta. Située à seulement quelques pas, de l’autre côté de la colline, c’est une vraie baignoire turquoise qui se découvre au fil du sentier. Comme souvent ce qui est beau est petit (ou vice versa): il faudra trouver sa place sur sable.

En Turqueta

En poursuivant encore la balade une petite heure sur le cami de cavalls, depuis Macarelleta, vous parviendrez à la plage d’En Turqueta. Là aussi vous ne serez pas seuls pour profiter de cette grande plage divisée en deux par quelques rochers: il y a du monde, la faute à un parking malheureusement situé pas assez loin. Point positif: la beauté du site. Une plage de sable blanc aux eaux turquoises bordée par les pins sans aucun immeuble ni construction pour venir gâcher le paysage.

Es Mesquida

Pour atteindre la plage d’Es Mesquida, il faut passer par un très beau petit village du même nom. La plage se trouve juste en contre-bas du parking. La crique est encadrée par une petite colline d’une trentaine de mètres de haut et d’une vieille tour de défense britannique du XVIIIe siècle. Le lieu a pour particularité historique d’avoir accueilli le débarquement français lors de l’annexion de l’île. La plage est belle. L’eau, cependant, pendant notre passage n’était ni transparente, ni turquoise. Elle fut même la seule plage à avoir des vagues dignes de ce nom.

Mitjana

C’est absolument magnifique. C’est la turquoisie totale. Mitjana est une grande crique aux eaux turquoises et peu profondes, qui devient une véritable piscine naturelle pour les baigneurs. Le tout entre deux falaises de pierre blanche et au milieu des pins. Malheureusement, un parking situé non-loin entraine l’arrivée de trop nombreuses personnes.

Mitjaneta

C’est un peu la sœur de Mitjana, mais pas la jumelle. Elle est toute petite, avec des eaux plus profondes. Il n’y a pas de plage à proprement parler : il faut laisser ses affaires le long des falaises. Mais son turquoise invite à sauter dedans, au milieu d’un cadre magnifique. L’accès légèrement plus compliqué fait que cette crique est beaucoup moins fréquentée que sa voisine. Sans doute l’un des plus beaux endroits de Minorque.

Trebalùger

A l’issue d’une bonne petite marche dans la forêt après Mitjana, se dessine un fabuleux paysage turquoise à travers les arbres. On arrive à l’un des plus beaux endroit de l’ïle : Cala Trebaluger. C’est une immense piscine naturelle, translucide, bordé des deux côtés par des falaises. Au centre, une bande de sable. Sans doute l’un de nos coups de cœur. Avantage de cette plage : pas de parking à côté, donc beaucoup moins de monde !

Binigaus

A l’extrémité des plages peu intéressantes et très fréquentées de Sant Tomàs et de Adeodat se trouve la plage de Binigaus. Située en bas d’une falaise aux roches rouges, elle offre des eaux d’une magnifique transparence parmi les plus belles de l’île, le tout accessible en quelques minutes de marche. ❤ Binigaus.

Cala Escorxada

On atteint cette plage en une heure de marche depuis Binigaus. Le chemin, qui se fait en partie en haut de la falaise, est magnifique. Cependant, la plage se trouvant au bout, Cala Escorxada, est quelque peu décevante car presque totalement envahie, dans l’eau et hors de l’eau, par des algues. Peu de monde sur cette plage à cause de la distance à parcourir pour pouvoir y arriver. Dommage !

Nord de Minorque

Cavalleria

Cavalleria est un bon exemple des belles plages baignables transparentes du Nord de Minorque. Ici, l’eau ne prent pas la belle couleur turquoise qu’elle peuvent revêtir au sud. Elle est totalement transparentes. Deux grands arcs se succèdent: le second est plutôt réservé à la pratique du naturisme. Le principal soucis de cette plage est sans doute la proximité immédiate d’un parking. On est loin de la petite crique abandonnée. Pour un peu plus de tranquillité on tournera à droite au bout du chemin. L’un des avantage principaux de Cavalleria est de se trouver au départ (et à l’arrivée) d’une très belle balade le long d’un littoral que l’on pourrait croire sorti tout droit de Bretagne.

Mica

Quelques centaines de mètres après Cavalleria, on trouve la plage de Mica. Très belle plage, elle est pourtant totalement déserte. Nous n’avons pas testé mais ses eaux transparentes semblent totalement baignables.

Binimela

Très décevante. Il y est très difficile de s’y baigner tant les algues ont envahi les eaux. Ces dernières sont tellement présentes qu’elles occupent une bonne partie de la plage également. A noter la présence d’un parking pas loin, même si cela n’a pas d’influence déterminante sur la fréquentation qui reste peu élevée. A réserver aux personnes qui aiment lézarder sans se baigner.

Pregonda

Nous l’avons simplement aperçue de loin. Elle semble vraiment magnifique. Nous regrettons de n’avoir pas pu aller jusqu’à elle.

Algaiarens

C’est sans doute l’un des lieux à ne pas manquer à Minorque. Il s’agit en réalité d’une double plage. La première se trouve à quelques centaines de mètres d’un parking et est donc très facile d’accès et explique la fréquentation familiale des lieux. La baignade se concentre sur le côté droit à cause des algues. Comme cet endroit est protégé par quelques rochers, cela donne un petit côté piscine.

Mais le véritable atout d’Algaiarens, c’est sans doute sa deuxième plage. Depuis la plage, cela peut être un peu périeux de s’y rendre : il faut passer par des rochers, en descendre certains, ce qui ne sera pas facile avec des enfants. Mais cela vaut le coup : la plage est relativement peu fréquentée, elle est large est fournie en sable blanc. L’eau est totalement transparente : c’est une véritable piscine. Le site naturel est absolument superbe. Une petite cabane de pêcheur vient ajouter encore un peu de charme. Le tout en pleine nature. Top !

Il existe un deuxième chemin, moins acrobatique mais plus long pour se rendre à cette deuxième plage. Il faut passer par le petit cami qui se trouve à droite à l’immédiate entrée du parking. Le chemin conduit jusqu’à une zone marécageuse où vivent d’adorables petites tortues. En 15/20 minutes on atteint la plage.

Es Grau

La petite ville d’Es Grau, toute blanche, déploie son charme au bord d’une large baie, dans laquelle mouillent nombre de bateaux. S’il existe bien une plage sur cette baie, elle est néanmoins peu convaincante au regard de ce que peut offrir Minorque, notamment pour la baignade. En revanche, il est possible d’y faire des activités nautiques telles que du canoë, et le coin s’y prête bien.

Tamarells

On atteint cette plage après une marche sportive depuis Es Grau. Cette plage n’est pas faite pour la baignade à cause des algues. Elle comporte néanmoins une très belle tour de pierres.

Torreta

La plage de Torreta n’est pas idéale pour se baigner car colonisée par les algues, dans l’eau comme hors de l’eau.

Avec Torreta s’achève notre tournée des plages minorquines. Il ne vous reste plus qu’à choisir où lézarder au soleil entre deux baignades. 

EN PRATIQUE :

Dormir

Nous avons dormi pendant tout notre séjour au camping S’Atalaia près de Cala Galdena. Ce camping est formidable. Les emplacements sont calmes et arborés. Les propriétaires qui parlent principalement espagnol sont adorables. Il y a une petite épicerie et un restaurant très sympa et économique. Sans oublier, la piscine.

Se déplacer

Nous avions loué un scooter pendant notre séjour via le site Cooltra. Le scooter nous attendait à l’aéroport et nous avons pu le redéposer au même endroit malgré notre horaire de départ très matinal. Nous en avons eu pour à peine 100 euros les 5 jours pour un 125CC.

Publicités

3 réflexions sur “Minorque : guide des meilleures plages

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s