Fujian: Xiamen et Gulang Yu, la Chine à la cool

La grande majorité des voyageurs qui se rendent dans la province du Fujian au sud de la Chine viennent y découvrir les Tulous, ces incroyables maisons communautaires circulaires classées au patrimoine de l’Unesco. Si la visite de ces dernières est un immanquable, il serait dommage de quitter la province sans passer quelques jours dans l’agréable ville balnéaire de Xiamen et sur la magnifique et hors du temps île de Gulang Yu.  

La ville de Xiamen, appelée autrefois Amoy, totalement inconnue des touristes occidentaux, est une destination privilégiée des chinois qui aiment y partir en villégiature, flâner le long de sa promenade en bord de mer et y profiter de son étonnante architecture européenne. Bien des attraits qui font de Xiamen, une des plus agréables et des plus sophistiquées cités du sud de la Chine.

Xiamen dont, avouons-le, nous n’attendions rien de particulier, a su nous charmer par son calme et son dynamisme. Calme et dynamisme, ne serait-ce pas un peu antinomique ? Et bien non figurez-vous.

Calme, Xiamen l’est grâce aux nombreuses rues piétonnes et à la place faite aux véhicules électriques et au vélo utilisés par l’immense majorité des habitants. On est là bien loin des clichés sur la Chine polluée et industrieuse. Une réalité qui nous a bluffé à Xiamen comme à Guangzhou/Canton.

Une atmosphère paisible (attention à vous quand même car on n’entend pas toujours les petits bolides électriques) qui contraste agréablement avec l’effervescence qui envahit les marchés de la ville et les rues piétonnes du centre-ville où se regroupent chaque soir des centaines habitants et touristes en pleine fièvre consumériste (ça ce n’est pas un cliché par contre). Les rues vides de l’après-midi deviennent noires de monde en soirée. Partout on achète, on mange et une fois que l’on a fini, on recommence à acheter et à manger. Calme ou endiablée, les deux ambiances de Xiamen sont chouettes.

Gulang Yu, enclave de charme

A droite donc Xiamen et à gauche, la charmante Gulang Yu

Au delà de ses qualités intrinsèques, Xiamen est aussi le point d’entrée de la fascinante île de Gulang Yu. Située à quelques encablures de Xiamen, ce joyau interdit aux voitures était encore au début du XXe siècle une enclave internationale, comme on en trouvait dans divers lieux en Chine.

Des promenades, des tunnels creusés dans les rochers, des rues charmantes, des plages paradisiaques… Il y a plus désagréable comme balade.
Modeste demeure en bord de mer

La communauté étrangère qui y était établie, principalement des diplomates européens, américains et japonais, y possédait un journal, des églises, des hôpitaux, des bureaux de poste, des hôtels et des consulats. Une diversité de culture qui transparaît dans l’architecture des très beaux hôtels particuliers qui parsèment l’île.

C’est une sorte d’île témoin de l’art-déco international où le petit jeu serait de découvrir quel pays a bien pu faire construire tel ou tel pavillon.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Un petit paradis aux airs de côte d’Azur où il fait bon flâner entre jolis plages, musées, consulats, villas délabrées, hôtels, cafés branchés et jardins luxuriants. Nous ne sommes visiblement pas les seuls de cet avis. Dixit les jeunes mariés chinois qui viennent s’y faire prendre en photos pour immortaliser leur amour.

On est à la fois hors du temps et hors de Chine, tout en étant entourés de centaines d’appareils photo et de Chinois.

En Chine, on se marie traditionnellement en rouge.

Gulang Yu est une destination vraiment étonnante et si loin de l’idée que l’on se fait de la Chine. Pour parachever cette journée parfaite, pourquoi pas se laisser tenter par une petite baignade ? On vous laisse, on est déjà dans l’eau…

Il y a plusieurs plages sur l’île. L’une d’elles est propre et surveillée. Allez-y l’eau est chaude…

INFORMATIONS PRATIQUES

Général

Le gouvernement chinois censure de nombreux sites internet et applications. Afin de pouvoir utiliser internet et réserver hôtels et billets de train, il est nécessaire de télécharger différentes applications. Nous avons souscrit un abonnement d’un mois à un VPN (Express VPN) ce qui nous a permit de contourner la censure.

Pour la réservation des hôtels et des trains, nous avons utilisé le site Trip.com

Comment réserver un billet de train ? Une fois la réservation effectuée sur Trip.com, vous allez recevoir par mail ou sur l’appli un numéro de récupération (série de chiffre commençant par la lettre E). Il vous faudra ensuite vous rendre dans n’importe quelle gare ou agence de billet autorisée en Chine continentale, muni de la pièce d’identité utilisée lors de la réservation et de ce numéro de récupération. Il vous sera alors remis des billets de train. Attention de bien vous présenter en avance à la gare car les contrôles préalables ressemblent plus à ceux d’un aéroport que d’une gare.

Ce site fonctionne très bien pour la réservation d’hôtels.

L’application WhatsApp étant censurée, nous vous conseillons de télécharger WeChat utilisée par tous les chinois. Cela nous a servi à dialoguer avec notre guide tant depuis la France que depuis la Chine.

Y aller

La gare de Shenzhen North… Tellement immense.

Aller à Xiamen depuis Hong-Kong :
Métro Hong-Kong Shenzhen : c’est lors de ce trajet que se fait le passage de frontière entre Hong-Kong et le reste de la Chine. Un visa chinois n’est pas nécessaire à Hong-Kong.
Bullet train (TGV) Shenzhen – Xiamen : 200 yuans l’aller pour une personne. Durée : environ 4 h.

Aller à Gulang Yu
L’île de Gulang Yu se situe à quelques encablures de Xiamen. On peut la voir depuis la promenade. Mais attention ce n’est pas si simple de s’y rendre, nous avons pu l’expérimenter à nos dépends. Le départ des ferrys pour Gulang Yu se fait depuis le terminal de ferry au nord de la ville et non de celui du centre-ville. Nous vous conseillons de vous y rendre en taxi et de répéter Gulang Yu au chauffeur, voir de vous faire écrire votre destination en chinois sur un papier par votre hôtel.
Attention, mieux vaut réserver votre ferry à l’avance car quand nous sommes arrivés au terminal de ferry, il y avait tellement de monde que nous avons dû attendre 2 heures avant de pouvoir prendre un ferry.
Le retour depuis l’île jusqu’à Xiamen se fait depuis le terminal situé au milieu de l’île (le terminal sud étant réservé aux locaux). Mais oh joie, le ferry vous dépose en centre-ville !
Tarif : 50 yuans l’aller-retour

Dormir

A Xiamen
Nous avons dormi au Koala’s Hostel. Les chambres sont un peu défraichies mais les parties communes et le personnel sont très sympas. Comme il s’agit d’une auberge de jeunesse, une partie du personnel parle anglais.

A Gulang Yu
Il y a de très nombreux hôtels et pensions à Gulang Yu mais nous n’y avons pas dormi.

Manger

Vous comprenez pourquoi il est important de trouver des restaurants avec des photos ?

A Xiamen, il y a de très nombreux restaurants dans toutes les catégories de prix dans et autour des rues piétonnes dont beaucoup avec des menus munis de photos (cela évite les mauvaises surprises).

A Gulang Yu, il y a de très nombreux restaurants plutôt haut de gamme. Pour les petites bourses, quelques stands de rues vous éviteront la ruine.

Attention, si l’on vous amène dans une cuisine et que l’on vous montre des ingrédients, n’oubliez pas la règle : un ingrédient = un plat. Si vous en montrez trop, vous allez vous retrouver avec 15 plats dont vous ne saurai pas quoi faire mais qu’il vous faudra payer.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s